Greta est restée quelques jours chez Rachel. Après l’épisode orageux (voir épisode précédent), l’air était devenu plus respirable. Mais Greta était maussade et sa lecture du nouveau rapport du GIEC n’avait pas calmé sa colère contre l’inaction des Terriens. Elle n’arrêtait pas de répéter en boucle « How dare you! You have stolen my dreams and my childhood with your empty words. And yet I’m one of the lucky ones. People are suffering! ».

Lire le reste de cette entrée »

Rachel écoutait le récit de HAL d’une oreille distraite. Elle avait entendu cette histoire au moins une centaine de fois. Bien sûr celle-ci n’était jamais tout à fait la même, certaines dates changeaient, ainsi que certains personnages. Mais la ligne centrale semblait être invariable, comme si les Terriens avaient du mal à intégrer qu’il y avait plein de mondes possibles à venir. Les versions qu’elle avait déjà entendues conduisaient toutes à une forme d’apocalypse autodestructrice. Après tout, une civilisation a une durée limitée, se disait-elle, mais elle était étonnée par l’application précipitée que mettaient les Terriens pour clore la leur.

Lire le reste de cette entrée »

Rachel aimait le silence. C’était pour elle le meilleur moyen pour entrer dans un état d’observation méditatif où toute influence est bannie. Avec le bruit, la pensée se biaise, la liberté se restreint et le vagabondage devient balisé. Dans son sens originel, le silence c’est aussi s’abstenir de parler. Mais Valérie n’avait manifestement pas la même approche : elle n’arrêtait pas de parler. Rachel se reprochait de l’avoir exfiltré de la Terre. Alors à défaut du silence, Rachel mit un peu de musique pour accompagner la suite du récit de HAL (l’IA de son vaisseau). Elle mit Le Beau danube de Johann Strauss, elle trouvait que c’était de circonstance.

Lire le reste de cette entrée »

Depuis son arrivée sur Terre en 2009, Rachel avait rencontré de nombreux Terriens, surtout des universitaires car elle avait la charge d’observer leur étrange comportement qui avait été signalé quelques temps plus tôt. La situation était jugée suffisamment grave pour y envoyer un observateur. Depuis, missionnée par l’observatoire galactique des Universités (OGU), Rachel tentait de comprendre. Mais pour l’instant, c’est l’IA de son vaisseau qui avait la parole :

Lire le reste de cette entrée »

2024. En orbite autour de la Terre, Valérie était intenable. Elle n’appréciait pas du tout son exfiltration et voulait que Rachel la redépose illico sur Terre. Tant pis pour les dangers multiples qu’elle pourrait rencontrer. Mais Rachel se montra intraitable. Comme Valérie ne semblait pas bien comprendre la situation, elle demanda à l’IA de son vaisseau de refaire un petit résumé de la situation, juste les évènements clés qui avaient conduit à la situation actuelle. Rachel avait surnommé son AI « HAL », elle en était très fière car elle trouvait que c’était très original.

Lire le reste de cette entrée »

De son vaisseau spatial en orbite autour de la Terre, Rachel observait l’immense incendie qui ravageait la taïga canadienne, détruisant l’un des derniers biomes terrestres. L’incendie avait débuté dans les basses-terres de l’intérieur de l’Alaska et du Yukon, avait franchi ensuite les Monts Richardson et avait continué à serpenter vers l’ouest. A cette heure, il commençait à ronger le bouclier canadien oriental. Seul l’océan pourrait l’arrêter, à moins que celui-ci s’évapore à cause de la colossale quantité d’énergie dégagée. Le feu était très spectaculaire vu de l’espace car il s’étendait sur des milliers de kilomètres.

Lire le reste de cette entrée »

Dans le billet précédent on spéculait sur la possibilité de faire une rentrée universitaire 100% en présentiel. L’extension du pass sanitaire à de nombreux lieux accueillant du public (loisirs, culture centres commerciaux, etc. …) est un nouveau paramètre qui rentrera certainement dans l’équation. Mais c’est encore un peu tôt pour y voir clair.

Lire le reste de cette entrée »

La Ministre F. Vidal l’a annoncé en fin de semaine : la rentrée se fera 100 % en présentiel mais « selon l’évolution de la situation sanitaire, des mesures de freinage pourront être décidées. ». Après une année très galère, ça fait du bien de partir en congés avec cette perspective, même si on sait aujourd’hui qu’on entame la nouvelle vague liée au variant delta et que nul aujourd’hui n’est capable d’en prévoir l’ampleur. Je pense qu’on y verra plus clair fin août, soit certainement peu de temps avant la rentrée …

Lire le reste de cette entrée »

« Oui, il faut que les universités soient autonomes. Pour moi, l’autonomie est celle d’un projet collectif, je dirais presque « autogestionnaire », vision qui m’a enthousiasmé car c’est un des rares projets collectifs de notre société puissamment individualiste. Rien de plus beau que de se mettre ensemble pour créer un projet de civilisation universitaire – par l’enrichissement des savoirs, la transmission, la participation aux débats et à la vie de la cité. »

Lire le reste de cette entrée »

La ministre F. Vidal a annoncé hier matin sur Europe 1 la création de 19 000 places supplémentaires dans l’enseignement supérieur pour la rentrée prochaine (en plus des 15 000 qui avaient déjà été annoncées auparavant). Sur le site du ministère, on a un peu plus d’information sur les formations où seront créées ces nouvelles places : filières en tension (qui sont quoi ?), BTS et formations de type FCIL (Formation Complémentaire d’Initiative Locale), cycle de licence et instituts de formation en soins infirmiers (lire ici).

Lire le reste de cette entrée »

Hier la journée a été compliquée mais c’est notre faute car on a voulu faire de l’innovation, disons qu’on aimerait adapter un peu une machine incluse dans un système expérimental, ce qui lui donnerait une configuration originale, moyennant un peu de main d’œuvre d’un ingénieur d’étude et l’achat d’une pièce de quelques dizaines d’euros. Mais avoir des idées c’est bien, mais les concrétiser est compliqué à l’université.

Lire le reste de cette entrée »

Dans un récent référé transmis au premier ministre, la cour des comptes est assez critique au sujet de l’HCERES. Rappelons que l’HCERES est le « Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur ». C’est entité indépendante chargée de l’évaluation de l’enseignement supérieur et de la recherche publique (fiche Wikipédia ici, site HCERES ici). Elle a remplacé l’AERES (Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement), sacrifiée en 2014 sur l’autel des nonistes par François Hollande (lire ici). Pour résumer, les critiques de la cour des comptes sont les suivantes (on pourra lire le référé en question ici).

Lire le reste de cette entrée »

A quoi sert d’investir dans l’Université ? Étant donné son sous-investissement récurrent, il me parait clair que les responsables politiques pensent que ça ne sert pas à grand-chose. C’est normal, la grande majorité d’entre eux n’y a jamais mis les pieds et s’imagine qu’elle est gangrenée par des hordes radicalisées d’islamo-gauchistes. Pourtant l’Université forme un grand nombre de jeunes chaque année, avec de bons taux d’insertion. Ces mêmes responsables politiques imaginent que la recherche est faite dans les organismes de recherche alors qu’il n’en est rien : la recherche se fait dans les Universités.

Lire le reste de cette entrée »

Je ne sais pas si on retiendra beaucoup de choses du quinquennat d’E. Macron en ce qui concerne l’enseignement supérieur et la recherche. On a plutôt l’impression que ce n’était pas une préoccupation majeure et un investissement prioritaire. La seule action d’envergure est la loi LPR, qui est une loi de programmation budgétaire et qui fait porter l’effort sur les gouvernements suivants. Mais je peux avoir oublié quelque chose d’important … (je cherche dans ma tête mais je ne trouve rien).

Lire le reste de cette entrée »

Dans un certain nombre de pays, hélas encore trop nombreux, la liberté d’expression est toute relative. Les universitaires subissent des pressions politiques et idéologiques, que ce soit pour le contenu de leurs cours ou bien celui de leurs publications. Ces derniers temps, de nombreux lanceurs d’alerte ont signalé une possible régression de cette liberté, y compris dans les pays où elle est garantie par le pouvoir politique. Sur certains sujets « sensibles » (race, genre, post-colonialisme, …) la liberté d’expression est parfois challengée en interne, par des étudiants ou par des universitaires.

Lire le reste de cette entrée »

Parmi les grandes crises de notre civilisation, il est évident que l’enjeu climatique est l’un des plus importants et qu’il va impacter fortement les futures générations. Au passage, on pourra remercier les boomers de nous avoir mitonné ce défi passionnant. A mon sens, cet enjeu de transformation doit être abordé à tout niveau. Depuis plusieurs années, les enfants semblent être bien sensibilisés aux urgences climatiques mais il semble que l’enseignement supérieur ne se soit pas vraiment emparé de cette question majeure.

Lire le reste de cette entrée »

Le nouveau président trotskiste-léniniste des USA a tenu des mots forts devant le congrès américain il y a quelques jours : « Mes chers compatriotes américains, le ruissellement − la théorie économique du ruissellement −, ça n’a jamais marché. Il est temps de faire croître l’économie à partir du bas et du milieu ». Le président Macron doit un peu se gratter la tête, lui qui a fondé sa politique sur ce principe du ruissellement … mais on n’est pas ici pour parler d’économie ou de politique générale.

Lire le reste de cette entrée »

Ces jours-ci c’est la révolution au CNRS. On a reçu un email titré « zoom pour tous » : « La prolongation de la crise sanitaire que nous traversons nous conduit à adapter les outils nécessaires au télétravail.  En conséquence, le PDG a décidé d’autoriser l’emploi de la nouvelle version de l’outil Zoom ». Jusqu’à présent le CNRS interdisait l’utilisation de Zoom pour des problèmes de sécurité, mais manifestement une nouvelle version les lève. Bye Bye Tixeo ! (Qu’on n’utilisait plus depuis longtemps, de toute façon) car cette application sera fermée dans quelques jours.

Lire le reste de cette entrée »

Cette semaine, le gouvernement a rendu public le rapport faisant suite à la consultation sur le recrutement des enseignants chercheurs (lire ici). On en avait discuté précédemment ici et ici, à propos de deux des thèmes proposés. A vrai dire, ce rapport va un peu plus loin que le recrutement puisqu’il aborde également les thèmes du doctorat, de l’HDR (et pas seulement sous l’angle du prérequis au recrutement) et de l’accompagnement de la carrière des enseignants-chercheurs. On ne va pas ici faire une analyse de ce rapport mais faire ressortir quelques éléments de son introduction, sur le thème de la confiance. Sur le sujet du recrutement, il est évidemment central : par exemple, il est évident que la qualification est la conséquence d’un manque de confiance dans la qualité des diplômes et envers les comités de recrutement actuels.

Lire le reste de cette entrée »

Ce week-end nous avons eu connaissance d’un arrêté ministériel au sujet des examens : « Entre le 6 avril et le 2 mai inclus, l’ensemble des examens organisés par les établissements d’enseignement supérieur devront se tenir à distance ou être reportés. Aucun examen en présentiel ne peut être tenu durant cette période ».

Lire le reste de cette entrée »

A propos de Gaïa

Sale temps pour l’Université : dans le plus grand secret, le gouvernement tricote une loi darwinienne et inégalitaire, faisant sortir du bois la sphère universitaire pavlovienne et conservatrice. Les nonistes sont de retour ! Sur Gaïa Universitas, on tente de suivre et de comprendre.

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 277 autres abonnés

Chroniques Gaïennes

Retrouvez ici l’intégralité des chroniques Gaïennes.

Archives

Statistiques du blog

  • 1 303 611 visites