You are currently browsing the category archive for the ‘Formation’ category.

Ça y est, les universités commencent à dévoiler leur plan de sobriété énergétique. C’est un peu la panique dans les labos, surtout si les établissements se trouvent sur un secteur d’un potentiel délestage. Certains instruments ne peuvent pas être arrêtés. D’autres machines énergivores sont utilisées pour des cœurs de recherche et l’arrêt met en péril l’activité. Mais comme dans tous les autres secteurs d’activité, on demande aux universités à examiner comment elles peuvent diminuer leur consommation d’énergie (et aussi leur facture).

Lire le reste de cette entrée »

Certains chercheurs ne semblent pas apprécier le dispositif « « Ma thèse en 180 secondes » (MT180), au point de faire un livre sur la question pour dénoncer une opération « fun et sexy » d’inspiration anglo-saxonne et visant à infuser dans nos contrées une organisation néolibérale des sciences sur projet (lire ici).

Lire le reste de cette entrée »

Je ne sais pas si beaucoup de gens lisent les tribunes des universitaires dans Le Monde mais ça m’étonnerait car elles se ressemblent un peu toutes et ça doit être un peu lassant. Celle d’hier était sur le sujet du manque de moyens dans la faculté de droit et sciences politiques de Nantes (lire ici). Les sujets abordés sont le « sous-encadrement criant, la raréfaction des moyens et l’accumulation de nouvelles tâches mènent à l’épuisement les personnels », avec pour titre « le burn-out, c’est aujourd’hui ».

Lire le reste de cette entrée »

Le 15 septembre, la nouvelle ministre Sylvie Retailleau a fait sa première conférence de presse de rentrée. On ne va pas ici commenter tout ce qu’elle a dit mais seulement un morceau qui a retenu mon attention (et c’est un exploit !) et qui laisse entendre que les personnels de l’ESR doivent se concentrer sur leur cœur de métier. Elle veut mener « une réflexion collective sur les conditions d’exercices des métiers de l’ESR pour que chacun puisse se recentrer sur son cœur de métier et retrouver le temps nécessaire à son plein exercice » (dépêche AEF du 16 septembre 2022).

Lire le reste de cette entrée »

Rachel était peu enthousiaste à l’idée de rempiler pour une nouvelle année universitaire. Elle se demandait si ça servait vraiment à quelque chose. Elle avait remarqué qu’année après année, elle était obligée de repartir de zéro, comme si les étudiants avaient tout oublié pendant leurs vacances, c’était décourageant. En plus, elle avait constaté une certaine érosion des moyens mis dans l’Université. Alors à quoi sert de faire encore tourner l’Université si on n’y accordait aussi peu d’attention ?

Lire le reste de cette entrée »

Après la Sorbonne, c’est au tour du campus Condorcet et en particulier l’EHESS de faire l’objet de saccages qui font suite à des manifestations/occupations d’étudiants. Dans chacun des cas, il semble que les dégradations soient importantes (locaux d’enseignement + labo de recherche) et témoignent d’une volonté de détruire. Quelques éléments épars sur ce sujet :

Lire le reste de cette entrée »

« Vous avez fait le choix d’un projet humaniste, ambitieux pour l’indépendance de notre pays, pour notre Europe, un projet républicain dans ses valeurs, un projet social, écologique, un projet fondé sur le travail et la création, un projet de libération de nos forces académiques, culturelles, entrepreneuriales » (extrait de la déclaration du président E. Macron, dimanche 24 avril juste après son élection).

Lire le reste de cette entrée »

On n’aura très peu parlé d’enseignement supérieur et de recherche durant la campagne présidentielle. On s’y attendait mais quand même, si peu d’intérêt pour ce thème central est un peu inquiétant. Dans ce billet, on trouvera rassemblées les propositions programmatiques de Gaïa Universitas.

Lire le reste de cette entrée »

Avec un peu de retard, complétons aujourd’hui le programme présidentiel de Gaïa Universitas. Il s’agit ici de la construction dans chaque Université d’une Halle de Technologie dans le but de favoriser les rencontres étudiants-universitaires-entreprises-citoyens.

Lire le reste de cette entrée »

Examinons aujourd’hui le programme ESR d’Emmanuel Macron. Dans son court livret de propositions, on ne trouve pratiquement rien sur l’ESR (lire le livret ici). Alors sur quoi se baser ? sur d’une intervention en janvier sur le sujet de l’ESR ? Sur les petites phrases éparses drainées par ci par là ? J’avoue ne pas bien savoir, alors je vais faire le billet en trois parties, l’une sur le programme officiel (livret), l’autre sur l’intervention en janvier et une dernière en reprenant des éléments d’une dépêche de l’AEF mi-mars.

Lire le reste de cette entrée »

Alors que la campagne présidentielle bat son plein et qu’elle passionne les français (surtout au sujet des questions autour de l’ESR), nous allons aujourd’hui examiner le programme de Yannick Jadot, candidat des écologistes. On pourra lire le programme dans sa globalité ici. En ce qui concerne l’ESR, sans surprise la rubrique est titrée « Préparer la transition climatique avec l’enseignement supérieur et la recherche« .

Lire le reste de cette entrée »

Reprenons aujourd’hui notre examen du programme ESR des candidats à l’élection présidentielle. On va porter notre attention sur le programme d’Anne Hidalgo. J’en entends déjà me dire « mais à quoi sert de faire un billet sur une candidate qui est à environ 2-3 % des intentions de vote ? ». C’est une bonne remarque mais j’adore faire des choses qui ne servent à rien. Et puis vous pourriez dire (tellement c’est tendance dans le monde de l’ESR) « le vrai vote à gauche c’est Mélenchon » ou « votez utile, votez Mélenchon ». Le monde de l’ESR, comme ailleurs, est atteint d’une bipolarité inquiétante …

Lire le reste de cette entrée »

Les doctorants sont la force vive de la recherche, en France et partout dans le monde. Il y a environ 70 000 personnes inscrites en doctorat et environ 14 000 soutenances de thèse chaque année (on pourra lire ici et ici quelques informations quantitatives sur les doctorants). Sachant qu’il s’agit d’un travail de recherche à plein temps, cela représente une part très significative du potentiel recherche. Dans ce volet, nous précisons les éléments de notre programme sur ce sujet des doctorants.

Lire le reste de cette entrée »

Notre système ESR est devenu trop complexe. Il superpose des structures héritées de la période napoléonienne ou des trente glorieuses. Les temps ont bien changé avec la massification ou l’apparition d’internet. Dans ce troisième volet, qui ne va pas plaire à tout le monde, nous présentons nos propositions pour refonder notre système ESR afin de le rendre plus simple, cohérent et efficace. La ligne directrice est de remettre l’Université au centre du système de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Lire le reste de cette entrée »

La précarité à l’Université est un thème qui est devenu important. On va parler aujourd’hui de la précarité de type « vacations », c’est-à-dire des heures d’enseignement proposées à des jeunes chercheurs (souvent en thèse) à des tarifs qui avoisinent celui du SMIC et sans bénéfice de cotisation aux droits sociaux. Bref on va parler de la précarité la plus crasse et qui est pourtant largement développée dans nos Universités. Pour bien comprendre le problème, je propose de reprendre un petit échange sur CuiCui :

Lire le reste de cette entrée »

Poursuivons aujourd’hui la présentation de notre programme présidentiel. Le volet précédent était consacré aux étudiants et aux formations (lire ici). Dans ce second volet, nous allons focaliser sur les enseignants-chercheurs qui font tourner l’Université au quotidien. Comment améliorer leurs conditions de travail ? Comment leur redonner de la motivation et du plaisir dans la réalisation de leur métier ?

Lire le reste de cette entrée »

Une campagne présidentielle est une bonne occasion de réfléchir à l’avenir et de rêver à un monde meilleur. Si pour l’instant le débat d’idées semble assez pauvre, nul doute qu’il va s’élever en qualité dans deux mois qui viennent. Nul doute également que l’enseignement supérieur et la recherche (ESR) seront au centre des débats car ce sont les bases les plus solides pour construire l’avenir. Ainsi, Gaïa Universitas vous offre quelques propositions pour transformer notre ESR, aujourd’hui focalisées sur les étudiants et la formation (licence et master). La ligne directrice globale est de remettre l’Université au centre du système de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Lire le reste de cette entrée »

A quoi sert l’Université ? On s’est souvent posé la question ici mais on est resté sans réponse pour l’instant. Si on s’en tient à l’enseignement supérieur, certains pensent que l’Université sert à former les étudiants afin qu’ils puissent s’insérer dans la vie professionnelle. Citons par exemple une phrase du récent discours du président E. Macron : « les universités ne devront plus seulement garantir l’accueil des étudiants dans une formation, mais garantir l’orientation des jeunes vers l’emploi » (lire ici). D’autres disent que l’Université n’a jamais eu pour vocation de professionnaliser. Qui peut mieux définir le rôle de la formation à l’Université qu’un doyen d’une faculté ? Laissons-lui la parole :

Lire le reste de cette entrée »

Les candidats à la présidence de la république commencent à dévoiler leur programme ESR. On peut lire le programme de Jean-Luc Mélenchon (lire ici), l’Université et la recherche, fondement d’une 6e république démocratique et sociale. Il s’agit des grandes lignes et j’imagine qu’il sera détaillé et chiffré prochainement. On va aujourd’hui relever les points importants de ce programme et les commenter brièvement.

Lire le reste de cette entrée »

Sur un réseau social, une universitaire (statut MCF) raconte un petit morceau de sa vie : « Un responsable de revue en qui j’avais confiance me propose d’écrire un article – d’ailleurs sans pige mais en sciences humaines nous travaillons souvent gratuitement – … ». Je me dis que c’est quand même un comble que l’État ne s’acquitte pas du salaire qu’il doit à ses fonctionnaires des sciences humaines et qu’ils soient obligés de travailler gratuitement. Dans ces conditions je comprends un peu mieux pourquoi ils sont parfois si vindicatifs envers le gouvernement dans leurs tribunes dans Le Monde. Chez nous, en « sciences dures », on ne reçoit pas non plus de piges quand on écrit dans une revue, mais au moins notre salaire est payé à la fin du mois, sans manquement. Ça ne nous viendrait pas à l’idée de demander des piges, ne serait-ce pas être payés deux fois ?

Lire le reste de cette entrée »

A propos de Gaïa

Sale temps pour l’Université : dans le plus grand secret, le gouvernement a tricoté une loi darwinienne et inégalitaire, les étudiants ont décidé définitivement d’arrêter de travailler et les universitaires ont sombré dans un profond wokisme. Sur Gaïa Universitas, on tente de suivre et de comprendre.

Commentaires récents

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles.

Rejoignez 279 autres abonnés

Archives

Statistiques du blog

  • 1 329 569 visites