Je me souviens d’une discussion que j’avais eue avec un collègue le vendredi en fin d’après midi juste avant le premier confinement (mars 2020). Je m’imaginais très naïvement que tout ça serait de courte durée mais mon collègue m’avait dit « tu sais un vaccin, ça met 2-3 ans à être développé ». C’était un peu la douche froide et j’ai alors pris conscience qu’on allait peut-être vers des temps compliqués.

Finalement, le vaccin a été disponible moins d’un an après. A mon sens c’est un vrai succès scientifique. Ça nous a permis de vivre à peu près normalement, même s’il reste des restrictions pesantes et un avenir encore incertain. Je ne sais pas combien de vies auront été sauvées grâce à ce vaccin mais le chiffre est certainement impressionnant.

Malgré les chiffres publiés chaque jour des personnes hospitalisées ou décédées (pourcentage de non vaccinés en particulier), il est étonnant de voir l’insistance des antivax les plus radicaux qui parviennent à manipuler une partie de la population, avec pour conséquence un engorgement des services de réanimation.

Dans la mouvance antivax et/ou complotiste, certains scientifiques ont joué un rôle important, comme par exemple Laurent Mucchielli, sociologue et directeur de recherche au CNRS. Mi-décembre, il signe une nouvelle tribune titrée « Une nouvelle religion vaccinale est née en occident » (lire ici). Cette tribune cherche à dénoncer une grande propagande de l’occident orchestrée par des gouvernements néo-libéraux au service des grands maîtres argentiers.

On pourrait s’en amuser et se dire que statistiquement ce n’est pas étonnant d’en voir quelques-uns péter les plombs. Et puis, ce type de tribune, ce n’est ni la première et certainement pas la dernière. Mais ce qui est plus dérangeant, c’est que la tribune a été signée par plus d’un millier de scientifiques français de tout poil. On y trouve des chercheurs en médecine, des physiciens, des informaticiens, des sociologues, des philosophes … issus d’organismes de recherche (CNRS, INSERM, CNES, CEA, …) ou d’Universités. La liste est tellement longue que vous trouverez certainement un ou deux noms que vous connaissez. Une aubaine pour les complotistes qui y verront là une légitimation de leurs thèses.