Voilà c’est fait ! j’ai soumis mon dossier de promotion, juste avant la fermeture du site de soumission. On ne peut pas dire que c’est très agréable à faire. D’ordinaire j’aime bien écrire mais là j’ai eu un peu de mal. Heureusement mon pote du bureau m’a délicatement donné un bon conseil « Rachel, prends-le comme un concours de longueur de b… ». C’est vrai que des promotions il n’y en a pas pour tout le monde, c’est donc une compétition entre chers collègues. Il m’a aussi conseillé de tirer sur la longueur « ça donne l’impression que t’as fait plein de trucs … au moins 25 pages ! ». Au final j’en ai fait 15, ça me convient très bien, et puis je me dis que ce n’est pas la longueur qui compte, si ?

C’est fou le nombre de rubriques à renseigner, on se sent alors très nul devant toutes ces cases qu’on va laisser vides. Et puis, on sent très vite que ces cases vont se traduire en tableau excel (nombre d’article, nombre de thèse encadrée, nombre de jury de thèse, nombre de …). Je ne jette pas la pierre car une évaluation qualitative au doigt mouillé est tout aussi discutable.

La rubrique un peu énervante c’est celle de l’enseignement. Je me demande vraiment à quoi ça sert de faire ce listing étant donné que personne ne vérifie si c’est bien fait ou non. A la limite, je trouve qu’on pourrait supprimer cette rubrique enseignement et mettre fin à une certaine hypocrisie (comme quoi le CNU évalue toutes les facettes, comme quoi le CNU quantifie une aptitude au métier d’EC … c’est quand même se moquer du monde).

Au sujet des promotions, le ministère a récemment communiqué qu’il y aurait « 800 promotions du corps des MCF vers celui des PR », qui correspondent à un repyramidage. C’est une bonne nouvelle mais là la « promotion » ne se gagne pas avec un simple dossier de promotion au CNU mais avec un concours. D’un autre côté, certaines sections du CNU nous disent que les promotions à l’avancement de grade sont « un véritable concours car le nombre de promotions est limité ».

En cette période, il n’y a pas que les dossiers de promotion, il y a aussi les dossiers pour les primes, les concours, les qualifications, les postes d’ATER, les demandes de CRCT, de délégations, les comités de sélection … bref on rentre dans la période où la moitié des EC passent leur temps à évaluer les dossiers de l’autre moitié des EC … ça occupe !