Je l’ai déjà raconté ici, mais la première semaine du confinement j’ai voulu utiliser Moodle pour des séances d’enseignement interactives avec mes étudiants (je veux dire par là que je voulais utiliser Moodle autrement que pour de l’archivage de fichiers). Je n’ai certainement pas pris les meilleures fonctionnalités et en plus mes étudiants n’arrêtaient pas de se faire jeter de la plateforme certainement à cause d’une bande passante et/ou débit du serveur totalement inadaptés. Finalement, on est passé sur Discord et on y est resté.

Ça me fait aussi penser au CNRS qui nous envoyait des messages pour nous dire de ne pas utiliser Zoom, que ce n’est pas sécurisé (certainement qu’il a raison), qu’il vaut mieux utiliser des outils comme Renater. Comme on est bon soldat, on utilise Renater mais une fois qu’on est saturé de coupures, de mauvais sons et d’images pourries, on craque et on passe sur Zoom … et on y reste.

Ces derniers temps, j’ai voulu faire un examen en ligne avec Moodle. Franchement, je ne trouve pas ça user friendly. Moi je veux bien qu’on me dise que Moodle c’est super, c’est puissant et qu’on peut faire plein de choses avec, oui sans problème je veux bien le croire. Mais moi je n’ai pas envie de faire des choses compliquées, je veux juste un questionnaire où je peux poser les questions et des cases dans lesquelles les étudiants peuvent mettre leurs réponses. Ça doit certainement exister, oui ça existe et j’ai fini par trouver, mais est-ce normal que j’y passe des heures ? J’ai regardé quelques tutoriels mais c’est un peu comme la lecture d’un mode d’emploi, c’est insupportable. Ne pourrait-on pas avoir une interface « Moodle pour les nuls » avec une option pour passer au niveau supérieur une fois qu’on a maitriser les bases ?

On nous dit qu’à la rentrée en septembre, il faudra faire des cours et TD en ligne. OK, on va faire des cours en ligne, mais j’aimerais rappeler que notre métier c’est d’enseigner, alors mettez nous à disposition des outils conviviaux, facile d’utilisation et intuitifs (pour nous, pour nos étudiants), et si vous voulez qu’on utiliser les outils open source de l’Université, il va falloir investir massivement dans des serveurs (à acheter ou à louer) ! aidez-nous !