« Parmi les nombreuses revendications énumérées sur les ronds-points ou inscrites dans les cahiers de doléances, l’école et l’éducation sont loin de figurer en tête de liste. Rares sont ceux qui réclament davantage de bourses (sauf pour les étudiants étrangers…). Il n’y a pas grand monde pour exiger une plus large ouverture sociale de l’enseignement supérieur. Et pas davantage pour demander un effort accru en faveur de l’éducation… » (source ici, blog hébergé par le site le.monde.fr).

« La fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat et des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté … tels sont les thèmes retenus pour le Grand débat national, mais pas l’Éducation ». Propos recueillies par France Bleu sur l’une manifestation des enseignants du secondaire : « Il me semble que l’Éducation est la base de la société. Quand on voit en plus aujourd’hui parfois, le niveau de compréhension de certains textes, du monde, je trouve que c’est dommage pour les citoyens de demain« . « Je pense que les Gilets Jaunes ont moins parlé de l’enseignement et plus d’autres problèmes. Mais on pourrait peut-être réfléchir un peu plus sur ce que l’on veut pour nos élèves. Et la façon dont on veut les pousser à apprendre, à se développer, à réfléchir aux informations qu’ils reçoivent et les trier« . Source ici.

« Tout le monde s’en fiche. On peut parler de tout mais personne ne veut parler de l’École ou de l’Université. Comme si sur cette question le peuple et l’État étaient en paix. Comme si en matière d’éducation il n’y avait rien à dire ». Source ici.

Publicités