simplificationOn peut lire sur le site du ministère les résultats de l’opération de simplification de l’ESR de T. Mandon (ici). Il y a 50 mesures qui vont révolutionner nos habitudes, nous permettre de retrouver la confiance et d’avoir un système de l’ESR plus simple, plus fluide et plus lisible. On ne va pas tout commenter dans ce billet tant le cocotier est secoué que j’en ai encore le tournis. On va plutôt examiner ce qui est proposé du côté des appels à projets, étant donné qu’on en avait fait un billet récemment (ici).

Concernant les appels à projets, on pourra noter la proposition suivante : pour l’appel à projets générique de l’ANR 2017, le dossier de pré-sélection passe de 5 à 3 pages, et celui du dossier final passe de 30 à 20 pages. Cette année, j’ai participé à la rédaction de deux projets ANR. Franchement, les trente pages ne me sont pas apparues comme étant l’obstacle majeur (qui ne sont en réalité que 20 pages de science). On passe d’ailleurs pas mal de temps essayer de faire rentrer le tout quand il s’agit de finaliser tout ça. Je doute que cette mesure soit réellement une contribution majeure pour « rendre du temps à la recherche ».