ANRFinalement, j’aime bien cette période de début octobre où on passe notre temps à écrire des projets ANR. On se rameute entre collègues, on se fait la bise à travers les écrans de visioconf, on discute d’un tas de trucs supers qu’on aimerait faire (mais qu’on aura jamais le temps de faire), on fait la liste au père Noël … Tout cela est assez stimulant, je trouve. Et à la fin on sera boulé dès le premier tour, bien entendu … Surtout ne pas penser au taux de succès, sinon le draft#2 ne risque de jamais voir le jour !