fusionGrenoble : « Les universités de Grenoble ont officialisé vendredi leur fusion administrative à partir du 1er janvier 2016, après plusieurs années de désaccords sur la gouvernance qui avaient fait échouer en 2012 la candidature grenobloise au label d’excellence Idex ».

« La structuration universitaire grenobloise datait de 1969. Il a été compliqué de marier trois établissements de taille, de structure et de sensibilités différentes ».

« L’idée, c’est d’être plus visible et plus lisible, notamment dans l’offre de formation. C’est de cette façon que l’on sera plus attractifs et donc plus compétitifs » Source ici.

Rennes : « La fusion entre les universités Rennes 1 et Rennes 2 retourne aux oubliettes. Les deux candidats à la présidence de Rennes 2 se sont en effet clairement positionnés contre ce processus fusionnel, engagé il y a quelques mois. La fusion est à l’origine de la crise de janvier 2015, durant laquelle la majorité du conseil d’administration a démissionné, provoquant des élections pour une nouvelle gouvernance les 24 et 25 mars 2015 ».

« Nous sommes pour l’arrêt définitif du processus, clame Olivier David, candidat soutenu notamment par le Snesup et le Snasub. Nous y sommes opposés depuis le début : dans le cadre légal actuel, les sciences humaines et sociales ne peuvent trouver leur place dans un grand ensemble comme celui-ci. » Source ici.