argent6Il n’aura échappé à personne que nous vivons une crise budgétaire. Pour l’instant, sur l’exercice 2104, l’Etat n’a versé que 80 % du budget aux universités et les 20 % manquants tardent à venir. C’est pourquoi les présidents d’université tirent la sonnette d’alarme (c’est de bonne guerre en cette période de préparation du budget 2015). « Ce report va mettre les universités les plus fragiles en grande difficulté pour payer leurs salariés en décembre. […] Les salaires de décembre doivent être ordonnancés dans les jours qui viennent. Certains établissements, déjà très tendus financièrement, pourraient se trouver dans l’impossibilité technique de le faire, faute de disposer des fonds suffisants » (source Jean-Loup Salzmann, président de la CPU, lire sur EducPros ici).

Dans le même temps, le député René Dosière nous livre ses dernières conclusions sur les rémunérations «choquantes» dans les cabinets ministériels du gouvernement. Elles sont en augmentation de 7.1 % par rapport au gouvernement Ayrault (2013) « la rémunération moyenne des membres de cabinet est supérieure à celle du ministre. […] Le niveau des rémunérations dans les cabinets ministériels est trop élevé. Surtout, la hausse de ces rémunérations est choquante. Alors que le gouvernement impose aux français des efforts de rigueur les membres de cabinets ministériels ne sauraient en être exonéré » (source ici, sur le blog de Monsieur Dosière). On apprend aussi que les membres de cabinet les mieux rémunérés sont ceux de l’ESR (il est vrai que l’ESR croule sous l’argent …). On pourra aller ici pour consulter le palmarès, on pourra y constater les énormes écarts de rémunération selon les ministères.

Voilà, c’était la minute populiste de la Gaïa Universitas …