ANR« Pour ceux dont la torpeur de l’été n’a pas eu raison, voici venir les nouveaux appels à projets de l’ANR. On connaissait déjà les « grands défis sociétaux », un peu comme les défis Pokemon mais en plus cher. Je rappelle que pour ceux qui sont intéressés, le défi Pokemon se joue dès l’âge de cinq/six ans avec un paquet de cartes d’environ 15 euros. Le défi ANR lui se joue en groupe avec des plus grands (à partir de d’âge trente/quarante ans mais ça va jusqu’à soixante ans/soixante-cinq ans pour les plus mordus) pour un prix modique allant de 100 000 euros si on joue avec des copains d’un autre labo jusqu’à 800 000 euros (si on joue avec une entreprise). Paradoxalement, on remarquera que plus on joue avec des gens fauchés moins on a de thune.

Mais voici le nouveau venu :  l’appel OH-Risque (lire ici) :  « L’objectif est de soutenir l’ouverture de nouvelles voies de recherche très innovantes, encore vierges, caractérisées à la fois par un niveau de très haut risque scientifique et une perspective de retombées potentielles exceptionnelles en cas de réussite »

Donc si je résume :

  1. Il faut avoir une idée géniale. Le truc ne doit pas avoir été fait et en conséquence il ne faut pas de biblio sur le sujet. Je reconnais là le bon sens de l’ANR. La biblio c’est chiant, s’il ne faut pas en faire ça simplifie le bazar… D’un autre côté il faut quand même en faire pour vérifier qu’il n’y pas de biblio sur le sujet donc c’est quand même subtil…
  2. Le truc doit être risqué. Si on a une idée géniale qui a de bonnes chances de marcher c’est pas bon. Faut un minimum de chances que ça foire. Ça, ça me va bien. Quand je fais un truc ça a souvent des chances de foirer.
  3. Faut des retombées exceptionnelles si ça marche. Alors là je ne sais pas. Faut sans doute sauver le monde (un peu comme Superman) ou résoudre la conjecture de Riemman.
    J’avais pensé à inventer une cape d’invisibilité : c’est quand même pas mal spectaculaire, c’est utile (ça me permettrait de me barrer de plein de réunions chiantes discretos) et
    c’est risqué (j’ai plein de chance de me planter). Seul problème y a déjà des gens qui y ont pensé (http://www.helsinki.fi/~astala/files/inside.pdf) et y a plein de biblio sur le sujet….

Bonne chance à tous et à vos crayons ! »

Ce billet nous est proposé par Marianne