assembleeLe projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche va bientôt être soumise au débat et au vote à l’assemblée nationale (fin mai). C’est l’occasion d’une petite comparaison avec une autre loi, celle ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. Sans compter les séances de travaux préparatoires en commissions, cette loi aura mobilisé les députés pendant 25 séances publiques en 1ère lecture (entre le 29 janvier et le 12 février) et 6 séances publiques en 2ème lecture (du 17 au 23 avril, date à laquelle la loi est adoptée). Elle aura occupé aussi les sénateurs pendant 7 séances publiques, du 7 au 12 avril (source ici).

En ce qui concerne la loi relative à l’ESR, il est prévu 13 séances publiques à l’assemblée nationale, du 22 au 29 mai (source ici). Je ne sais pas combien il y aura de séances au sénat il est trop tôt pour dire si il y aura une deuxième lecture à l’assemblée nationale.

Il est bien entendu difficile (peut-être indélicat) de faire une hiérarchie de durée nécessaire aux débats parlementaires pour telle ou telle loi, mais mon impression est qu’un projet de loi ESR est quand même plus complexe que celui du « mariage pour tous » (même si je peux comprendre que ce dernier puisse provoquer des débats passionnés). On pourra aussi s’amuser à comparer le nombre d’articles dans la presse ou de reportages à la TV générés par ces deux lois. A mon avis, le différentiel sera encore bien plus important …

Advertisements