coquilleUn aimable lecteur me signale la parution d’un texte écrit par un nouveau collectif (collectif Langevin), constitués de militants du PS et manifestement pas enthousiasmés par les orientations prises par le MESR. On peut lire ce texte sur le blog de Monsieur Huet (Libé), ici. Les auteurs de ce texte ne sont pas les premiers à exprimer leur déception devant le peu d’ambition de la politique développée par la ministre. Les critiques fleurissent un peu partout dans les blogs et les tribunes relayées par la presse. La spécificité du texte du « collectif Langevin » est qu’il est écrit par des militants socialistes qui critiquent donc une politique menée par le gouvernement socialiste. Mais tout l’intérêt s’arrête là car le texte est plutôt terne et reprend un peu trop les grands classiques de la littérature noniste sans vraiment apporter de valeur ajoutée. Des postes, des sous, les jeux de pouvoir dans les universités, Sarkozy le méprisant, Pécresse la menteuse, et «L’université n’est pas une entreprise, le savoir n’est pas une marchandise» … On ne trouve aucune esquisse de propositions alternatives au projet qu’ils critiquent. Mais admettons que ce texte soit une sorte de « texte fondateur » du collectif et que les suivants seront plus constructifs au débat.

Sur un même sujet, quelqu’un a-t-il des nouvelles du croustillant collectif « Tu quoque Hollandi » dont nous avons parlé dans le billet Hollandus Horribilis ?

Publicités