maths« Selon moi, seulement une moitié de la population a des dispositions pour les maths! Et 3% des enfants seront aptes aux recherches mathématiques de haut niveau. L’enseignement actuel, le même pour tous alors qu’il faudrait un enseignement adapté à chacun, est un désastre.

Savoir repérer ces 3% d’enfants, c’est cela l’enjeu.

Actuellement, la France excelle à former des ingénieurs de haut niveau, mais pas suffisamment d’ingénieurs de très haut niveau.

Il faut créer un nouveau système éducatif. Être capable de choisir les meilleurs enfants de tous les horizons, et de leur faire bénéficier d’un enseignement spécifique.

Il faut sélectionner les bons élèves, qui peuvent apprendre dix fois plus vite que les autres, et qui aujourd’hui perdent leur temps dans les écoles standard.

Accéder à la machinerie de l’esprit humain, c’est tout l’objet de l’enseignement. C’est une clé qui reste assez mystérieuse. Or, il n’y a pratiquement aucune recherche sur l’éducation. Tout le monde croit savoir comment enseigner !« 

Ces phrases (qui vont à contre-courant de ce que l’on entend habituellement sur les vertus d’un enseignement qui serait le même pour tous jusqu’à l’âge le plus élevé possible) sont extraites de déclarations d’un très grand mathématicien. Qui est-ce ?

Réponse et article complet 

Ce billet nous est proposé par François

Advertisements