« Les étudiants veulent voir dans l’université une promesse de vie meilleure plutôt qu’un canasson dopé pour la compétition internationale ».

Emmanuel Zemmour, président de l’UNEF (source ici).

Moi j’aime bien cette idée que dans le futur la vie pourrait être meilleure. Mais une promesse, c’est beaucoup demander. Et comment ça pourrait se concrétiser ? Peut-être qu’à l’inscription, les deux parties, université et étudiant, signeraient une sorte « d’engagement de vie meilleure » ?  Cher étudiant, dans le package on pourrait aussi te donner aussi la promesse d’un diplôme, d’un boulot pas trop fatiguant à la sortie sans que tu perdes ton temps dans ta recherche d’emploi … oui, oui bien payé, bien entendu, et avec sécurité de l’emploi. On va te cocooner, ne t’inquiètes par, il ne faudrait pas que tu sois perdu quand tu arrives à l’université, on va tout organiser pour que ça ressemble le plus possible au lycée que tu viens de quitter, il ne faudrait pas que tu sois dépaysé. On va bien flécher le chemin qui mène au RU (attention, pas de frittes tous les midis !). On mettra un agent de circulation si le chemin croise une route de voitures, il t’aidera à passer le passage zébré. On te donnera des cours de soutiens, des cours particuliers quand tu claqueras des doigts. Rassures toi, on ne te demandera pas d’effort particulier, oui, on comprend, les efforts c’est fatiguant. Oui, oui, tu pourras aller faire la fête le soir avec tes amis et te bourrer la gueule, on fermera les yeux si tu ne parviens pas à te réveiller le matin pour les cours de 8h.

C’est vrai, tout ça je le comprends bien, c’est dur pour les jeunes. Toi tu veux faire des études et avoir un bon boulot, mais le problème, que manifestement tu ne comprends pas très bien, c’est que du boulot pour les jeunes y’en a pas. Alors pourquoi tu t’échines à vouloir faire des études ? N’est-ce pas du temps perdu ? de l’argent jeté par les fenêtres ? Par ailleurs, pourquoi tu ne comprends pas que tu nous embêtes (pour rester polie) à venir suivre des cours à l’université ? Ne comprends-tu pas que nous, enseignants chercheurs, on a autre chose à faire que de donner des cours ? Que cet enseignement ne compte pas vraiment pour notre carrière et que c’est pour nous un fardeau ? D’ailleurs on appelle ça les « taches » d’enseignement (taches = salissures, souillures, saletés, etc …).

Alors, c’est d’accord, on te donne le diplôme, et tout ce que tu veux … mais s’il te plait j’ai une requête à formuler, je sais que ça sera un effort : abstiens toi de consulter ou jouer avec ton smartphone pendant mes cours, ça m’exaspère vraiment !!!!

Advertisements