On sait tous que les journaux ne sont pas tous équivalents. Ils se classent selon des « rangs » ou par facteurs d’impact. Certains éditeurs valorisent aussi le pourcentage de papiers sélectionnés (ou le taux de rejet). Dans ce cas, le principe étant que plus le journal est sélectif, plus le taux de rejet est important. Selon eux, un taux de rejet important est un gage de qualité de la revue. Dans cette catégorie du « rejection rate », une revue se distingue particulièrement car elle fait une sélection particulièrement serrée des manuscrits qu’elle reçoit. Il s’agit du Journal of Universal Rejection. En effet, ce journal refuse tous les articles qui lui sont soumis. Ainsi son taux de rejet est de 100 %, ce qui est bien meilleur que Nature (92%). Si vous êtes tenté de soumettre un article à cette revue, vous trouverez ici tous les détails (ligne éditoriale, comité éditorial, instructions pour les auteurs, sommaire des anciens numéros, etc…).

About these ads