Beaucoup de commentateurs se plaignent ici que les bacheliers ne sont plus au niveau. C’est certainement une réalité et cette baisse constatée n’est pas toute récente. Elle est probablement consécutive à l’objectif du « 80 % d’une classe d’âge au bac ». Bien entendu cela impacte l’enseignement supérieur, mais uniquement l’université étant donné que les autres structures ont le privilège de pouvoir sélectionner leurs étudiants. Il y a donc maintenant un gap important entre les acquis des bacheliers et le niveau exigé en licence

Une autre fidèle commentatrice de ce blog posait récemment la question suivante, que je trouve intéressante « Quant au reproche du « pas au niveau » il me paraît discutable : dans la mesure où l’Université définit elle-même ses propres contenus ne devrait elle pas être en mesure de s’adapter aux étudiants tels qu’ils sont ? »

Publicités