La nouvelle carte de la science vient de sortir : c’est la carte de France des Labex (laboratoires d’excellence), publiée par le ministère (voir figure 1, ci-dessous – source ici). Cette carte n’étonnera personne, elle ne fait que traduire les forts différentiels déjà connus entre les régions. L’Île-de-France, Rhône-Alpes, Alsace, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Provence-alpes-côte-d’azur sortent grands vainqueurs, ce qui n’est pas illogique étant donné que l’Etat investit essentiellement dans ces régions, en particulier par ses organismes de recherche (voir le billet « Les régions et leurs chercheurs« ). La carte des Labex n’est ni plus ni moins celle des implantations de ces organismes de recherche.

Et maintenant un petit bilan plus détaillé des Labex, par région. Il y a 100 labex au total, répartis entre 66 mono-sites et 34 Labex qui sont des réseaux de recherche (plusieurs partenaires provenant de sites différents).

  • L’Île-de-France est le grand vainqueur car elle récupère 26 Labex et affiche 67 partenariats. Il serait particulièrement intéressant de savoir combien de portages sont faits par ces labos IdF sur ces 67 partenariats. Ce rapport 26/67 dénote fortement si on le compare à d’autres régions.
  • Rhône-Alpes : 12 Labex et 6 partenariats.
  • Languedoc-Roussillon : 3 Labex et 11 partenariats
  • Aquitaine : 5 Labex et 4 partenariats
  • Provence-alpes-côte-d’azur : 3 labex et 9 partenariats
  • Alsace : 6 Labex et 2 partenariats.
  • Le reste n’a que des miettes. On note toutefois 3 Labex en Auvergne.

Figure 1: Carte de répartition des Labex sur le territoire (source ici).

Si on fait un petit filtre passe-bas pour faire disparaître ces miettes, alors la carte des Labex ressemble comme deux gouttes d’eau à la carte des projets soutenus dans le cadre du plan campus, que j’avais déjà montré il y a quelques temps dans mon billet « universités d’excellence et régions » (voir figure 2, ci-dessous).

Figure 2: Nouvelle carte de France après l’opération « grand emprunt ».

Une chose est sûre: l’ile de France porte maintenant bien son nom …

Advertisements