Encore une mauvaise nouvelle aujourd’hui. Mon projet Equipex n’a pas été retenu. J’avoue ne pas comprendre tellement il était génial mon projet. C’est en effet dans l’après midi que la ministère a rendu publique la liste de la première vague des « équipements d’excellence » (lire ici). Il s’agit de la première vague, d’autres viendront ensuite mais on peut déjà examiner la carte de répartition (j’adore les cartes !). 52 projets ont été retenus sur 336 au total qui ont été déposés, avec une localisation précisée sur une carte (doc ministère, ici).

« Tout le territoire va être irrigué. On aurait pu penser que seulement certains laboratoires de certaines régions allaient être concernés, mais ce n’est pas le cas » nous déclare V. Pécresse. C’est vrai que si on regarde la carte de France du ministère, on voit bien qu’il ne manque presque aucune région. Mais en y regardant de plus près, la répartition ne me semble pas si irriguante que ça, avec de forts contrastes entre régions par rapport au potentiel de recherche. Le Monde publie également une carte de France des répartitions des crédits selon les régions (lire ici). Mais tout cela traduit déjà ce qu’on savait déjà, c’est-à-dire la forte dominance des régions Ile de France et Rhône-Alpes.

« Si aucun de nos projets n’était sélectionné, il s’agirait d’une humiliation considérable voire d’une négation de notre place dans le paysage universitaire français » avait déclaré Axel Kahn (source ici). Je pense que ce soir bien des universités doivent se sentir en dehors du paysage français de la recherche … car nombre d’entre elles n’ont rien eu.

Bon, pas grave, il me reste mon Labex

Publicités