C’est calme aujourd’hui sur Gaïa. Ça tombe bien j’ai du boulot. En début de semaine dernière j’ai fait une grosse campagne de mesures (environ 60 heures de travail machine non-stop) et il faut maintenant que je traite les données. J’ai commencé aujourd’hui et je me retrouve confrontée à un petit problème. Les premiers dépouillements ne vont pas comme je voudrais, ou, pour être plus juste, les points ne se placent pas comme je l’aurais voulu. Oh rassurez-vous, ils ne sont pas si loin mais quand même ils sont suffisamment éloignés pour que ça me perturbe. Pour l’instant j’ai arrêté ce traitement de données et je me gratte la tête. Qu’est-ce qui ne va pas ? Est-ce la machine qui était mal calibrée ou en léger dysfonctionnement ? Est-ce mon petit modèle qui est mauvais ? Il va me falloir trouver une solution car on ne peut pas faire cette série de mesure sans rendre des comptes (ça coûte cher !). Alors j’ai trois solutions (1) Dès lundi je me précipite auprès des gens qui s’occupent de cette machine à la c. et leur dit d’aller acheter vite fait une autre, du type machinex car c’est scandaleux de faire perdre leur temps aux chercheurs avec des résultats à la c. (2) mais cette première solution n’est guère possible si je veux continuer à survivre dans mon environnement. Vais-je devoir admettre que mon modèle est à revoir ? Cette deuxième solution serait plus simple et plus naturelle tellement il est de notoriété publique je suis un peu un peu nulle en recherche, j’imagine la scène dans quelques jours dans les couloirs du labo « Rachel a encore fait un modèle à la c … ! »  (3) Ou alors … ou alors peut-être faudrait-il faire glisser les points subrepticement hop hop personne ne le verra ?

Bon, ne pas perdre courage … je m’y remets !

Publicités