Tous les 5 ans, l’UNESCO fait un rapport sur la situation de la science dans le monde.  L’édition de 2010 (à télécharger ici, attention gros pavé de 550 pages), publiée il y a environ une quinzaine de jours, confirme une forte évolution du système, perceptible déjà depuis les années 2000 (nouvelles technologies numériques, arrivée de pays émergents). Mais quelles sont les dernières grandes tendances de la décennie ? L’UNESCO en identifie trois (1) l’accès facile et à bas coût aux nouvelles technologies numériques (internet, téléphone portable) qui aurait révolutionné l’organisation interne et externe de la recherche ainsi que la diffusion du savoir. (2) une forte poussée des pays du Sud (Inde, Chine, Brésil, Afrique du Sud) (3) la récente crise économique mondiale, malgré un manque de recul sur l’impact sur la R&D, semble avoir touché davantage les Etats-Unis et l’Europe alors qu’au contraire les pays du Sud ont poursuivi une forte croissance des investissements dans ce domaine.

Va-t-on assister dans peu de temps à une grande redistribution ? Jadis les US et l’Europe étaient les pivots du monde … et demain ? Ce monde bipolaire deviendra-t-il multipolaire ?

Dans la même rubrique, lire également: « le nouvel ordre mondial«