Le boson de Higgs est une particule élémentaire dont on n’a pas encore prouvé son existence. On pourra lire sa fiche wikipédia ici. C’est un peu le Saint Graal des physiciens des particules car, pour faire simple, le boson de Higgs est le grand unificateur des particules existantes. En effet il permettrait d’expliquer pourquoi elles ont une masse. Si le boson de Higgs n’existe pas, alors ça veut dire que l’univers n’existe pas et qu’on vit tous dans une espèce de monde virtuel. Les physiciens font tout leur possible pour essayer de détecter ce foutu boson. Après un échec en 2008, ils ont remis en service, début 2010, le grand collisionneur de hadrons du CERN. Et là maintenant ça collisionne à tout va, à des énergies folles de plusieurs centaines de GeV …

Mais venons en au sujet du billet du jour : quel est le h-index du boson de Higgs ? J’en entends déjà certains qui susurrent : mais c’est n’importe quoi, Rachel ! A quoi ça sert de faire le h-index de quelque chose qui n’existe peut-être même pas … et d’abord, ce n’est pas un h-index mais un m-index ! Peu importe, je persévère, ça ne sert à rien je le sais bien mais je tape quand même le mot dans l’onglet « topic » du WoS-ISI-to-use qui me répond que le h-index du boson de Higgs est de 140 ! Ainsi, mine de rien,  j’ai non seulement prouvé que le boson existe mais en plus il pèse très lourd ! La masse cachée de l’Univers est dans le h-index du boson de Higgs !

Les chroniques du h-index: voir également celles d’Albert Einstein, de Jacques Benveniste, de Jorge Hirsch, du Professeur Tournesol, de Piotr Chomczynski,  de mon collègue de bureau, de Solomon Snyder,  de la France, de Grigori Perelman et de Claude Allègre. Et n’oubliez pas que le h-index doit être consommé avec modération !

Publicités