Malgré les difficultés, certains continuent à y croire. Écoutons Axel Kahn « Je conçois l’université comme le dernier lieu de civilisation. C’est un lieu d’exception, un espace où se produit cette alchimie par laquelle des regards différents et des savoirs divers s’appuyant les uns sur les autres permettent d’avancer vers le progrès. L’université, par étymologie « universelle », vit cette confrontation des savoirs. Voilà pourquoi il est essentiel d’y croiser toutes les formes d’expression de l’esprit. Celles qui font appel à la rationalité, autant que celle qui visent à la création de la beauté et engendre une émotion esthétique. Ce lieu de civilisation doit permettre d’épanouissement de toutes les formes de l’esprit ». Axel Kahn, Le Monde Education, 10 mars 1010.

Publicités