Faire un don à l’université … quelle étrange idée ! En France cette tradition n’est pas ancrée et pourtant l’université souffre depuis longtemps de manque de moyens. Chez nos voisins, il en est tout autrement. Par ailleurs, et contrairement à ce qu’on pouvait craindre, les donations ne semblent pas souffrir de la crise financière. « La philanthropie dans le monde éducatif est une tradition perdue avec laquelle l’Europe est en train de renouer », nous dit Laure-Anne Garnier, consultante chez Council for Advancement and Support of Education (Case). Voir tous les détails dans l’article du jour du Monde, ici.

Mais en France tout cela n’existe pas, ou alors juste par quelques balbutiements dopés par des fonds d’amorçage artificiels. L’université souffre d’une image très dégradée. Le mouvement noniste de l’année dernière n’a certainement pas arrangé cette condition peu glorieuse. Qui aujourd’hui serait prêt à faire un don à l’université française ?

Publicités