Apparemment, la merveille technologique (ou désappointant gadget, c’est selon les points de vue) qu’est l’IPad d’Apple (NDLR: l’Astronaute n’est point salarié ou affilié à la firme de Cuppertino et nie tout lien de parenté avec M. Steve Jobs… mais il aime bien manger des pommes!) rencontre des difficultés techniques avec les connexions Wifi mises en place dans plusieurs grandes universités américaines (lire ici).

Princeton est la première citée dans l’article ci-dessus. De là à parler d’une « interdiction », tout de même, parlons plutôt de délai, tant que les ajustements nécessaires n’ont pas été effectués. À Cornell, le problème technique serait autre, de même qu’à George Washington University. Il semble que ces problèmes soient aussi imprévisibles aux savants ingénieurs qu’une éruption islandaise… il y a peut-être plus sérieux car c’est à l’échelle d’un pays tout entier, Israël, que l’IPad serait pour le moment indisponible en raison d’un réseau de connexion Wifi spécifique, une ironie quand on connait la contribution de ce pays au high tech…

À bientôt la suite de la liste des universités ne pouvant s’accommoder de l’IPad… on est curieux de voir si les nonistes français auront trouvé le moyen de barrer la route à ce nouvel intrus…

Publicités