Les publications et brevets peuvent mesurer la production scientifique des individus, équipes, laboratoires, universités, nations ou régions du monde. Avec les bases de données, il devient maintenant très facile d’avoir des indicateurs objectifs sur les évolutions dans le temps de la production des chercheurs ou des groupements de chercheurs. Aujourd’hui nous portons un court regard sur l’évolution des trois régions du monde les plus productives, c’est-à-dire l’Europe de l’Ouest, l’Amérique du Nord et l’Asie. Ces trois régions représentent entre 80 et 90 % de l’activité scientifique mondiale.

La courbe ci-dessous montre l’évolution du nombre de documents générés entre la période 1996 et 2008. Les chiffres sont issus du site SCImago Journal & Country Rank. On peut remarquer de très fortes évolutions, en particulier la montée en puissance de l’Asie qui en l’espace de 12 ans a multiplié par 3 le nombre de document généré. Cette évolution est due principalement à la croissance de la chine, pour qui le nombre de publications a été multiplié par environ 10 sur cette période. L’Asie a maintenant dépassé l’Amérique du Nord et vient titiller l’Europe de l’Ouest qu’elle dépassera dans un avenir très proche, si ce n’est pas déjà fait. L’ordre mondial en devient totalement chamboulé. En 1996 la hiérarchie est Amérique du Nord/Europe de l’Ouest/Asie, mais dans un futur très proche, cet ordre sera Asie/Europe de l’Ouest/Amérique du Nord. Bref, c’est une inversion complète. Le monde change …

About these ads