Voici la quatrième chronique de notre grande enquête sur les régions et leurs investissements dans la recherche et dans l’enseignement supérieur. Aujourd’hui nous examinons le retour sur investissement (secteur public).

La figure 1 montre le pourcentage de publications selon les régions. Cela ne veut pas dire grand-chose car les populations sont très différentes d’une région à l’autre, ainsi que l’investissement ou le potentiel humain. La figure 2 montre ce nombre de publications de chaque région rapporté à sa DIRD du secteur public en ne prenant en compte que l’enseignement supérieur et le CNRS (la DIRD est la dépense intérieure de recherche et de développement). La figure 3 montre ce même nombre de publications mais cette fois-ci pondérée avec le potentiel humain (nombre de chercheurs) à disposition dans chaque région, ce dernier étant calculé en ETP (équivalent temps plein de chercheur).

Figure 1 : Répartition des publications selon les régions (en %).

Figure 2 : Nombre de publications divisé par la DIRD (secteur public, enseignement supérieur + CNRS) pour chacune des régions.

Figure 3 : Nombre de publications divisé par le nombre de chercheurs ETP (enseignement supérieur + CNRS).

Ce dernier histogramme est particulièrement intéressant car il montre une bonne homogénéité du « retour sur investissement » (ici en termes de publications) entre les régions, malgré l’investissement qui lui est inhomogène comme on a pu le voir dans les trois précédents volets. Cela montre surtout que l’argent ne fait pas tout et que la valeur fondamentale de notre société c’est la dimension humaine. Ainsi les grands pôles de recherche ne génèrent pas plus de publications que les plus petits pôles régionaux. Avec le « grand emprunt », il pourrait se dessiner des profondes modifications du paysage de la recherche et de l’enseignement supérieur (concentration des investissements sur une dizaine de pôles d’excellence). On peut se demander si cette orientation est réellement celle qu’il faut suivre. A mon avis, 10 grands pôles ce n’est pas assez.

Régionales en quatre volets : Volet 1 « les régions qui investissent dans la recherche et le développement ». Volet 2 : « l’investissement dans l’enseignement supérieur et contribution du CNRS ». Volet 3 : « les régions et leurs chercheurs ». Volet 4 : « les régions qui publient ». Toutes les données présentées proviennent du rapport biennal de l’Observatoire des Sciences et des Techniques (OST) « Indicateurs de sciences et de technologies », 2008 (ici).

Publicités