Ce_gros_nulQue celui qui n’a pas regardé le h-index de ses collègues me jette la première pierre ! Depuis que les informations sont disponibles via les bases de données comme le ISI web of Knowledge de Thomson Reuters, Scopus ou Google Scholar, il est devenu très facile de mesurer ses mensurations bibliométriques et aussi celles de ses collègues. C’est d’ailleurs un des sports préférés des universitaires (qui se pratique en cachette). Ainsi aujourd’hui je vous propose le h-index de mon collègue de bureau. Ce collègue, par ailleurs fort sympathique, a publié 10 articles qui sont cités au total 32 fois. Son h- index est de 3 ! En clair mon collègue de bureau est un gros nul. Le pire de l’histoire est qu’on vient de le recruter, l’année dernière, après sa thèse et son année de post-doc chez les Américains…

Les chroniques du h-index: voir également celles d’Albert Einstein, de Jacques Benveniste, de Jorge Hirsch, du Professeur Tournesol et de Piotr Chomczynski.

Publicités