logoiutIl est agréable de constater que des acteurs à l’université savent adopter une attitude libre et responsable. La leçon nous est donnée par des directeurs d’IUT et des présidents d’université d’Ile-de-France, dans un communiqué publié dans Le Monde « Les IUT sont une chance pour l’université et réciproquement ». Extrait : « les IUT arborent avec fierté le « U » de « université » dans leur sigle et c’est une chance pour ces dernières de compter en leur sein des composantes aussi dynamiques et attractives » (lire le texte complet ici). Bravo et merci pour cette belle lettre.

D’un autre coté, on apprend aussi que dans beaucoup d’autres universités la situation n’est pas claire. Devant l’inquiétude exprimée dès l’automne dernier par les directeurs d’IUT, le ministère  de l’Enseignement supérieur a publié en mars 2009 une circulaire devant garantir cette autonomie des IUT, mais d’après les directeurs d’IUT, des universités n’appliquent pas cette circulaire. Sur 115 IUT, il y a eu une soixantaine de contrats d’objectif et de moyens qui ont été signés. Il reste donc près de la moitié des établissements qui n’ont pas fait un travail correct avec leurs IUT. La ministre est engagée à « trouver des solutions cas par cas ». Il est désolant de constater que beaucoup d’universités semblent incapables de trouver des solutions en interne, sans faire appel à un arbitrage ministériel. Le chemin de la liberté et de la responsabilité est bien difficile à assumer, semble-t-il …

Demain, 13 novembre 2009, il y a une assemblée générale des directeurs d’IUT (ADIUT) afin de faire un bilan des avancées récentes. Nous allons donc savoir si cette fronde se poursuit ou bien si les propositions du 10 novembre de la ministre sont suffisantes. N’oublions pas que certains directeurs d’IUT souhaiteraient faire sécession et mettre en place des universités technologiques, clairement séparées des universités « académiques ». Le risque est réel tant la culture des IUT est éloignée des revendications de certains universitaires en « mouvement de contestation » au printemps dernier.

A lire également nos chroniques précédente sur le thème des IUT. « Faut-il réformer les IUT ? », « IUT maltraités » et « IUT : le grand malaise ». On pourra lire également notre revue de presse sur la question, ici (période 10 – 11 novembre).

Publicités