01480Dans l’épisode précédent, nous avions laissé Rachel reposer sa question à propos de cette date qui la hantait tant : « Le 22 janvier 2009, pourquoi le président Sarkozy a fait un discours d’une telle teneur alors que sa ministre était en délicatesse avec les universitaires ? ». Elle avait obtenu quelques réponses très parcellaires : Peut être que … ou alors il … mais rien qui permettait de venir confirmer son hypothèse : le président Sarkozy avait délibérément jeté les universitaires dans la rue. De toute façon ce n’est pas bien grave, rien qu’un petit détail de l’histoire. De plus Rachel était fatiguée. En cet an 2148, elle terminait sa 5ème vie. Tout cela était si lointain, qu’importe aujourd’hui … Elle hésita à relancer la question sur le tapis, peut-être en la formulant autrement ? … mais elle abandonna l’idée. Elle avait peur de lasser ses lecteurs avec ses questionnements obsessionnels.

Gwenaëlle se tenait à coté d’elle sans intervenir. Elle voyait bien que Rachel était en train de sombrer dans la phase terminale de sa 5ème vie. Pudiquement elle se retira. De toute façon, la suite elle la connaissait, comme tout le monde dans la galaxie : c’était une histoire qu’on racontait aux enfants, ça les faisait hurler de rire. Après ce 22 janvier, les universitaires répondirent à l’appel de leur président: ils se jetèrent dans la rue. Ils étaient en colère. Ils mirent en place des coordinations de lutte, des blocages de leurs universités, écrivirent des motions à n’en plus finir, firent des rondes des obstinés … Après l’été 2009, le mouvement reparti de plus belle et pour atteindre un nouveau tournant le 17 novembre 2009 après une manifestation nationale qui pourtant n’avait pas rencontré grand succès. Les plus radicaux s’enfermèrent dans la Sorbonne P4 et résistèrent aux assauts des CRS. En décembre les nonistes prirent le pouvoir dans plus de la moitié des universités et chassèrent les quelques opposants à leur mouvement. Ils construisent des murs autour de leurs universités pour se protéger des dangers du monde. Ils vécurent alors en autarcie de l’aumône des quelques rares étudiants qui venaient encore les visiter. La science s’en fit ressentir et les forces encore en présence, affaiblies, ne purent œuvrer contre les graves perturbations engendrées par le changement climatique. Ce chaos noniste et climatique s’étendit à toute l’Europe qui sombra alors dans un chaos qui dura pendant les trois générations de l’empire Sarkozy.

A bien réfléchir, ce discours du 22 janvier n’était dans l’histoire des Terriens qu’un battement d’aile de papillon même pas gracieux … Pas de quoi en faire un blog.

Publicités