argent2Étant donné que Rachel est passablement déééébordée en cette période, j’occupe l’espace de ce blog pour un 3ième volet consacré aux heures complémentaires à l’Université. En effet trois faits nouveaux vont venir interférer fortement avec les heures complémentaires :

  1. La réforme du statut des enseignements-chercheurs avec la modulation des services. Dans la dernière version du projet, il est précisé que « Lorsqu’ils accomplissent des enseignements complémentaires au-delà de leur temps de travail tel qu’il est défini au présent article, les enseignants-chercheurs perçoivent une rémunération complémentaire dans les conditions prévues par décret ». Cela revient à dire que la modulation des services « à la hausse » n’existe pas, on n’aura donc que des modulations « à la baisse ». Mécaniquement ça va faire augmenter le volume d’heures complémentaires. On reviendra sur cet item prochainement
  2. L’équivalence TD-TP, ce qui veut dire qu’une heure de TP sera comptabilisée 1 heure au lieu de 40 minutes auparavant. Ça va génèrer une augmentation significative en équivalent d’heures, donc des heures complémentaires en plus
  3. Le référentiel national des tâches dont nous avons déjà parlé dans ce blog. Avec la nouvelle loi LRU, les heures de non-présentiel devant les étudiants pourront être prises en compte. Là encore ça va générer là des heures supplémentaires.

Toutes ces augmentations d’heures complémentaires ne seront pas résorbées par des recrutements, car comme on l’a dit dans le premier volet. En effet, V. Pécresse se place dans « une logique d’heures supplémentaires, d’optimisation des moyens, de mobilisation des ressources plutôt que dans une logique de création d’emplois ». On peut donc s’attendre à des difficultés qui vont s’amplifier sur ce volet des heures complémentaires.

A lire également : Le volet 1 qui dresse un panorama général sur les heures complémentaires à l’université. Dans le volet 2 nous comparons le salaire de personnels statutaires avec différentes configurations (par exemple avec ou sans heures complémentaires). Dans le volet 3 nous tentons de discuter très sommairement de l’influence des récentes réformes sur ce thème des heures complémentaires. Dans le volet 4 nous discutons plus spécifiquement du nouveau décret du statut des EC.

Publicités