StormGwenaëlle se demandait si Rachel n’exagérerait pas un peu la situation. Quel pouvait être le rapport entre un projet d’autonomie et une réaction de crispation idéologique ? Cela aiguisa sa curiosité.

  • Alors, Rachel, que s’est-il passé en 2007, au tout début de la mise en place de cette loi LRU ?
  • Gwenaëlle, tout d’abord il ne s’est pas passé grand-chose. Ou plutôt si, quelque chose de très anormal : le gouvernement, à peine élu, met en musique sa réforme sur les Universités !
  • Ben quoi, c’est assez logique, non ?
  • Oui, c’est logique pour nous, mais pas vraiment habituel sur la Terre des hommes. Il y avait sur la Terre une grande différence entre les programmes électoraux et l’application qu’on en faisait une fois élu … Et bien voilà que quelques mois après l’élection, V. Pécresse fait voter une loi sur l’autonomie des Universités, la LRU, la loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités.
  • Rachel, c’est qui V. Pécresse ?
  • pecresse2Ah oui, il faut que je te la présente : c’est la ministre de l’époque, chargée de s’occuper des Universités. Regarde, je t’ai mis sa photo ci-contre.
  • Ah ! ça fait peur …
  • On l’appelait Pécresse la Tigresse. Mais regarde bien la photo, Gwenaëlle.
  • Elle fait peur, mais elle n’est pas laide. Rachel, je pensais que tous les humains étaient moches ?
  • Il y avait de rares exceptions. Mais regarde encore la photo …
  • Rachel … je crois bien que …
  • Oui, tu as vu maintenant. Elle est des nôtres. Elle n’est pas Terrienne, mais Glieséenne comme toi et moi !
  • Mais je pensais qu’on appliquait le principe de non intervention ! qu’est-ce qu’une Glieséenne faisait sur Terre dans un rôle d’influence ? Si j’arrive à comprendre ton rôle d’observation auprès de l’OGU, je ne comprends pas du tout celui de … heu la Tigresse.
  • La Terre était déjà presque condamnée, mais les hommes ne le savaient pas même si certains tiraient la sonnette d’alarme. La seule chance qu’ils leur restaient était la science, beaucoup de science, et vite ! C’est pourquoi il fallait rénover d’urgence les Universités. Mais on n’a pas pris un compte un problème majeur : la Tigresse était plus intelligente que l’ensemble des 60.000 chercheurs de la région visitée.
  • Et en quoi c’est un problème ? n’est-ce pas normal compte tenu du faible niveau intellectuel des Terriens ?
  • Oui, c’est normal, mais ce qu’on a mal mesuré c’est que les universitaires sont des gens imbus d’eux-mêmes et très susceptibles. C’était assez insupportable pour eux de se retrouver être gouverné par une intelligence supérieure. C’est donc à partir de là que les problèmes ont commencé.
Publicités