Jacques_BenvenisteJacques Benveniste (1935 – 2004) est un médecin et immunologiste français. Il atteint la notoriété en 1971 par la découverte d’un facteur activateur des plaquettes sanguines. Il est aussi connu du grand public pour un travail sur la mémoire de l’eau qui a donné naissance à une polémique. Les détracteurs des indicateurs bibliométriques citent parfois ce chercheur qui "crève tous les plafonds du facteur h, avec la mémoire de l’eau dont d’autres scientifiques ont montré la supercherie" (voir par exemple ici, exemple qui cite aussi A. Einstein qui "n’est pas un chercheur publiant !", ce qui n’est pas vrai). L’objectif des détracteurs est de montrer que le facteur h n’est pas fiable car il suffit d’écrire un article bien polémique pour faire exploser ces indicateurs. On examine donc le cas de J. Beneviste afin de voir si la polémique sur la "mémoire de l’eau" a pu perturber ses indicateurs bibliométriques.

Le ISI web of Knowledge nous apprend que le facteur h de Jacques Benveniste est de 52, avec 250 articles et 11.700 citations. On peut appeler cela une carrière tout à fait respectable. L’article sur la "mémoire de l’eau" est publié dans la revue Nature en 1988, il est cité 210 fois. On peut compter dans la rubrique de la "mémoire de l’eau" deux autres articles sur le sujet, dans  European Journal of pharmacology en 1987 (cité 57 fois) et dans le British Journal of Clinical Pharmacology en 1988 (cité 34 fois). On examine maintenant la liste des 52 articles qui comptent pour le h-index: seulement deux sont postérieurs à 1988, dont la relation avec la controverse ne me semble pas évidente. Il n’y a donc pas dans cette liste d’articles postérieurs à 1988 provenant de la controverse en question. Si on retire les 3 articles « douteux », on arrive à un h-index de 51 et un nombre de citation 11.400. C’est certes un peu moins, mais peut-on réellement dire que la polémique a brouillé les indicateurs ?

Les chroniques du h-index: voir également celles d’Albert Einstein, de  Jorge Hirsch, du Professeur Tournesol, de Piotr Chomczynski, de mon collègue de bureau, de Solomon Snyder.

About these ads