Sur Gliese 581e (ma planète), l’Université est le cœur des cités. Elle est respectée, protégée comme un bien précieux. Comme partout, elle forme et produit du savoir. Les Universités sont autonomes depuis longtemps, c’est-à-dire qu’elles ne dépendent pas du pouvoir politique. Elles sont financées par les citoyens et les diverses organisations de citoyens. Vu de ma planète, le combat contre l’autonomie des Universités Françaises est assez incompréhensible. Cette dépendance forte auprès du politique (via le ministère), qu’apparemment beaucoup d’universitaires apprécient, est pour le moins surprenante si on admet qu’il est préférable que ce politique ne soit pas tenté d’interventionnisme. Mais peut-être l’étatisme est leur archétype ou tout simplement aiment-ils beaucoup leurs gouvernants ?