Le 14 mai dernier, 29 personnalités du monde universitaire publient un manifeste dans lequel ils appellent à une refondation de l’Université. L’objectif de ce texte est assez obscur. Écrit par des universitaires pour la plupart publiquement hostiles aux réformes Pécresse, il dresse un bilan noir des universités, dont nombre de ses composantes étant décrites comme à l’agonie. Ce texte est-il un aveux de rédemption, une prise de conscience que des réformes d’ampleur doivent se concrétiser, ou bien correspond-il à un changement de stratégie dans la lutte contre les réformes du gouvernement ? Le texte se termine par un appel à « auto-organisation d’États généraux de l’Université« . Peut-être est-ce dans cette conclusion qu’il faut lire le réel objectif de ce texte: transformer l’Université en une AG permanente ?

Publicités