Rachel est une extraterrestre. Elle vient de la planète Gliese 581e, à 20 années lumière de la Terre, dans la constellation de la Lyre. Elle est chargée de mission auprès de l’OGU (Observatoire Galactique des Universités) afin d’étudier l’étrange comportement des universitaires Terriens en l’an 2009.

La mission de Rachel ne se déroule pas véritablement comme prévue. Elle a quelques peines à comprendre ce qui se passe dans les Universités terrestres. Cela est bien embarrassant car elle a mission d’observation et elle doit rendre compte de ses observations. Que va-t-elle écrire dans son rapport pour l’OGU ? En attendant ce rapport, elle jette quelques pistes dans ce blog, la Gaïa Universitas.

Lors de ses premiers contacts avec les Terriens, Rachel a rencontré un Astronaute en transit, qui est devenu un collaborateur très précieux. C’est un passionné du voyage dans l’espace et dans le temps, ce qui est heureux car ses fonctions lui imposent un transit régulier. Les voyages intersidéraux lui laissent cependant le loisir de lire et de méditer sur le passé et le présent des Terriens. Et puis est arrivée toute une faune de fidèles et passionnants commentateurs. Rachel les remercie tous pour l’animation de ce blog, patiemment ils tentent de lui expliquer ce monde étrange qu’est l’ESR.

Qu’est-ce que la Gaïa Universitas ? C’est un blog qui s’interroge et qui s’inquiète d’une université prise en étau entre un mouvement universitaire conservateur et un gouvernement de tendance libérale. Car soyons clair, l’université du service public est maintenant au pied du mur et devra décider prochainement son orientation. On aimerait la voir davantage orientée vers l’avenir plutôt qu’empêtrée dans une attitude de lutte défensive de préservation de la configuration actuelle. Car elle court à sa perte si elle ne parvient pas à se réformer. Mais malheureusement le mouvement de contestation de 2009 a révélé que notre communauté universitaire est atteinte de nonisme. Le nonisme est-il une maladie grave ? Le nonisme est-il durable et incurable ? Espérons que non …

Peut-être que parmi vous, certains sont aussi des extraterrestres qui s’ignorent encore. Si la révélation survient, il ne faut pas que cela vous inquiète : être extraterrestre ça n’empêche pas de vivre sur la Terre, de penser ou d’aimer. Si cela vous arrive, alors la Gaïa Universitas vous tendra les bras. Vous pouvez rejoindre la faune des commentateurs ou encore devenir contributeur de ce blog et ainsi  poster petites brèves, coups de gueule ou analyses plus approfondies. Il suffit de prévenir Rachel par mail : rachel.gliese581e@yahoo.fr