antifiorasoG. Fioraso n’est plus ministre de l’ESR. C’est B. Hamon qui la remplace, avec un ministère très élargi (éducation nationale + enseignement supérieur + la recherche). Toutefois, il se dit que G. Fioraso pourrait devenir secrétaire d’Etat en charge de l’ESR. En clair, ça ne fera pas beaucoup de changement. Cette option ne semble pas plaire à tout le monde si on en croit la pétition « anti-fioraso » qui connait beaucoup de succès ces derniers jours (lire ici). Je n’arrive pas bien à comprendre l’origine de cette pétition mais elle a été beaucoup promue par un groupe appelé Jean-Pierre Vernant dont on peut lire une lettre adressée au nouveau ministre sur leur site web (lire ici). Ce groupe se présente comme une réunion de « 59 universitaires proches de la gauche de gouvernement ». Sur Cui-Cui, je leur ai demandé qui ils étaient et ils m’ont répondu « Nous sommes, les uns, proches de l’aile progressiste du PS et les autres du mouvement écologiste ». L’année passée, on avait vu l’émergence de deux autres collectifs, tu quoque (lire ici) ou Langevin (lire ici), je ne sais pas d’ailleurs ce qu’ils sont devenus. Peut-être les mêmes, sous des noms différents ? Dans tous les cas, la cible semble être également le groupe Marc Bloch, considéré comme étant la garde rapprochée de G. Fioraso et ceux aux manettes actuellement (du moins jusqu’à présent). Sur Cui-Cui, le groupe JP Vernant est assez fougueux sur le sujet : "Avec #Benoit #Hamon, nous allons enfin vivre une vraie rupture avec la politique autoritaire de l’axe Pécresse-Fioraso!" – "@benoithamon #Hamon Vous allez devoir vous battre contre la main mise du groupe Marc Bloch sur l’ESR! Les universitaires sont avec vous".

Dans cette guerre d’apparatchiks, on aura la réponse mardi : G. Fioraso sera elle nommée à la tête de l’ESR ? le mouvement noniste de 2009 serait-il en train de renaitre ? Rappelons que B. Hamon est le quasi inventeur du nonisme, avec son "Nouveau Parti Socialiste" et son NON au référendum…

About these ads