fiat puntoC’est une question récurrente dans la presse : y a-t-il une pénurie d’ingénieurs en France ? Il apparait que certaines entreprises ont des difficultés à recruter, du fait du secteur d’activité ou de leur localisation géographique peu attractifs.  Cela peut être amplifié dans le cas des PME car les ingénieurs sont prioritairement happés par les grands groupes. « Il manque 4.500 diplômés par an, assure Christian Lerminiaux, président de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs ». Tout le monde n’est pas d’accord sur ce thème de la « pénurie d’ingénieurs ». D’après le ministère, certaines filières présentent des difficultés d’insertion professionnelle. Une solution proposée, pour les secteurs en crise de recrutement, serait de prendre les jeunes en apprentissage (ce qui n’est pas non plus sans investissement des écoles …). Une autre solution serait aussi de prendre des jeunes non ingénieur, issus de formation « classiques » à l’université. C’est la solution proposée par le ministère ESR, « quitte à susciter la colère des défenseurs de l’école d’ingénieurs à la française. A les entendre, en dehors des formations labellisées "CTI", point de salut. "C’est un peu comme si vous refourguiez une Fiat Mondeo à quelqu’un qui veut une Peugeot 508, cela ne trompe personne", raille un directeur ». Je n’y connais rien en voiture, mais j’ai la sensation que ces deux voitures n’aspirent pas au même standing …

Les parties en italiques et guillemets sont issues de l’article dans Challenges « La vérité sur la pénurie d’ingénieurs en France » (lire ici). Par ailleurs, ayant fait quelques recherches approfondis sur cette question de voiture, il apparait que la « Fiat Mondeo » n’existe pas. Peut-être que notre directeur railleur veut parler d’une Fiat Punto ?

About these ads