Ils ont tout essayé. Pourtant rien n’y fait, les effectifs ne remontent pas. Pire encore, d’année en année ça continue de baisser. Les formations scientifiques à l’université sont en crise depuis de nombreuses années sans que ça ne perturbe grand monde, à moins que ça soit un sujet tabou. Ça touche en particulier la physique en conséquence d’un double effet (1) une désaffection générale pour les études scientifiques (2) ponction de plus en plus importante des écoles d’ingénieurs (en 20 ans, leurs effectifs ont doublé). Dans les filières on trouve maintenant une population très hétérogène, allant de l’étudiant refusé de partout (CPGE, IUT, BTS) à cause d’un niveau trop faible et de bons étudiants qui ne sont pas attirés par « l’esprit école ». Comment faire un enseignement cohérent dans ces conditions ? C’est un mystère non encore résolu …

Pourtant les physiciens auront tout essayé. Physique en fête, démonstrations aguicheuses dans les lycées et collèges, forums diverses et brainstorming intense … ils n’ont pas ménagé leur peine pour attirer des étudiants. Mais rien n’y fait, les effectifs ne remontent pas …

Alors je me dis qu’il serait temps de passer à l’artillerie lourde. Terminé les gentillets slogans « la physique c’est fantastique », les chapiteaux branlants pour montrer une manip tape à l’oeil avec de l’azote liquide. Il faut passer aux techniques modernes et décomplexées du marchandisage. Pour initier cette démarche, j’ai détourné quelques panneaux que je mets à disposition ci-dessous, pour la bonne cause …

About these ads