bf_hexagramminRachel replongea dans le silence et ses souvenirs de cette période trouble en l’an 2009 sur la sphère des Terriens. Ses souvenirs, à l’image de cette année 2009, étaient comme des marécages brumeux, des tourbières profondes dans lesquels on ne remontait jamais si par malheur on avait la maladresse de sortir des sentiers rares et sinueux qui permettait de se raccrocher aux quelques fragments encore émergents d’une dialectique évanescente par ailleurs en plein naufrage. Rachel s’y était pourtant aventurée mais s’y était abîmée malgré ses super pouvoirs et son intelligence hors norme. Rassemblant son courage, elle continua son récit à Gwenaëlle. Elle passa assez rapidement sur la loi votée en août 2007, celle des  libertés et responsabilités des Universités. Ce vote avait été un peu rapide, ne laissant pas vraiment de possibilités pour les syndicats ou autres organisations d’influer sur le contenu de la loi. Très curieusement la rentrée universitaire de 2007 se déroula sans incident notable. Ce n’est qu’à partir de novembre que des mouvements de grève et des blocages de sites universitaires se mirent en place. Le gouvernement ne céda pas et tout rentra dans l’ordre à la rentrée de janvier 2008. Cette année 2008 se déroula normalement, bien que sous une certaine pesanteur qui progressivement s’alourdissait au fur et à mesure que les projets de décrets d’accompagnement de la LRU se mettaient en forme (reforme des statuts des enseignants-chercheurs, mastérisation, contrat doctoral, …). En automne 2008 plusieurs textes étaient déjà prêts et certaines organisations jugèrent, partiellement à juste raison, qu’ils n’étaient pas adaptés à une évolution positive de l’Université. Mais les organisations n’arrivaient pas à mobiliser les universitaires. C’est alors qu’en janvier 2009 se produisit l’impensable !

About these ads